Saint Exupéry

Maître d’ouvrage :
Angers Habitat

Commune :
Angers (49)

Architecte mandataire :
Lionel Vié Architecte DPLG

Martial Vié

Économiste :
ATB Pays de Loire

SHON :
22 908 m²

Construction 2712 m²

Montant des travaux :
6 280 000 €

Construction 2 200 000€

Mission :
Base avec visa

Avancement :
Livré en 2005

Construction 2007

Programme :

Résidentialisation du groupe Jeanne d’Arc ‘Saint Exupéry’ et reconstruction d’un immeuble de 31 logements
Projet :

Ce programme de réhabilitation lourde d’un ensemble immobilier de 342 logements en 3 étapes répond aux objectifs essentiels suivants:

  • Résidentialisation des espaces extérieurs et valorisation paysagère du parc central.
  • Mise aux normes des logements en terme de confort, thermique et sécurité incendie.
  • Sécurisation des accès extérieurs et intérieurs.
  • Retraitement des façades d’immeubles.

La démarche globale de conception intègre une volonté de qualité environnementale renforcée dans le cadre du développement durable de la ville.
Ceci implique notamment une proposition de déconstruction-reconstruction de deux cages d’escaliers en saillie sur la rue Louis Gain pour permettre à terme une nouvelle lecture plus harmonieuse de l’ensemble urbain.

Ce projet de déconstruction-reconstruction constitue l’aboutissement du vaste programme de réhabilitation de l’Îlot Jeanne d’Arc – St Exupery. L’impact de cet immeuble de  » couture urbaine » entre les anciennes barres HLM sera d’autant plus important qu’il sera l’unique occasion de restructurer cette partie Sud-Ouest du site et de rompre la monotone linéarité du bâti. Ainsi le volume de liaison prend appui sur l’alignement actuel de la rue Louis Gain et alterne dans son élévation deux plans de façades distincts. Ce jeu d’ombres et de reliefs est accentué par le contraste des coloris, très clairs en avant-plan et plus sombres en arrière- plan. L’angle de rue est traité en rotonde assurant une articulation douce et une perspective continue des deux façades principales. Une brèche vitrée sur toute la hauteur de l’immeuble assure ainsi depuis la rue, une furtive transparence vers le parc intérieur tout en offrant un excellent éclairage naturel aux circulations d’étage.

Autres projets